dimanche 27 juillet 2014

Plages et découverte de l'île (Miyakojima)

Le levé du deuxième jour est beaucoup moins dur que celui de la veille. Faut dire que se lever à 11h aide à démarrer ces vacances sur un tempo ralenti. Après un rapide café, nous nous mettons en selle sur nos vélos pour la plage la plus proche de la Guesthouse, Maehama beach.

...Petit intermède sur les routes à Miyakojima...
Que vous soyez en voiture, en scooter, en vélo comme nous, ou à cheval, les routes de Miyakojima sont en très bon état. Ni trous dans la route, ni chaussée déformée comme les routes belges. Et cela est appréciable, surtout quand on rentre en vélo, de nuit et sans phare. Aussi la circulation est peu dense, surtout si on sort des "grands axes" (le terme restant relatif).
Vous vous retrouverez rapidement avec la sensation d'être sur une piste cyclable. Quand à la limitation de 50 km/h, elle est moyennement respectée mais nous n'avons croisé personne roulant vraiment très au-delà de la limite.

10 minutes plus tard et quelques approximations d'orientation (repérage avant le voyage sur google map), nous déboulons sur une plage de sable quasi blanc et faisons face à une mer d'un bleu transparent. J'en avale encore aujourd'hui ma chique de plaisir.

La vie est parfois d'une dureté extrême.
S'en suit une longue succession de baignades, de marches les pieds dans l'eau mais aussi d'aller-retour au distributeurs de boissons attenant au bar de la plage (que nous n'avons pas testé mais qui organisait des barbecues répandant des odeurs alléchantes). Le séjour sur l'île ne déviera d'ailleurs pas trop de cette douce lithanie à l'exception des quelques virées sur d'autres endroits non moins jolis - mais c'est vrai qu'on devient difficile après une telle entrée en matière - en voici un extrait en images :

Ueno Marine Park.
Un peu plus en retrait sur Maehama Beach.
Quelque part sur la côte Sud.
Vue depuis le phare d'Hennasaki au Sud-Est de l'île.
NDLR : "Vite dans l'eau !"
Vous en conviendrez, Miyakojima recèle de fabuleux paysages pour quiconque un tant soit peu sensible aux charmes des îles tropicales. Je ne vous donnerai pas ici tous les noms de lieux visités ou à voir absolument mais si vous envisagez de partir là-bas, je vous recommande le très bon blog Soleil Rouge tenu par François qui n'en est pas à sa première virée sur Miyakojima et qui vous donnera la majorité des choses à voir, à faire ainsi qu'à manger (on ne vit pas que d'eau fraîche) sur cette île. J'ai découvert son site après m'être décidé sur la desination mais si vous hésitez encore je pense qu'il va définitivement vous convaincre.

2 commentaires :

  1. Bonjour,
    je suis aussi une grande amatrice de Miyakojima où je retourne pour la 3ème fois dans moins d'un mois. Pour patienter, je regarde mes anciennes photos et articles de blog et cherche des blogs de francophones et japonais étant allés sur l'île. Je serais aussi à vélo (et en bus), comme à chaque fois.

    Le blog de François contient pas mal d'information mais il n'a apparemment pas fait plusieurs de mes endroits et restaurants préférés, comme quoi chaque voyage est différent !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vu que tu préparais un (nouvel) article sur Miyakojima, j'irai voir ça car je compte bien y retourner un jour (oui mais quand !) pour profiter de ces beaux paysages et d'un littoral pas encore trop bondé de touristes - bien que mes congénères (les touristes) font - il faut le reconnaître - vivre une grande partie de l'île.

    RépondreSupprimer

Merci de laisser un commentaire pas trop débile.
Thanks for leaving a non-dumbass comment.